Pierre et le Loup



DANSE CONTEMPORAINE (à partir de 6 ans)

Dimanche 26 janvier 2020 Maison dans la Vallée

Fondée en 2013 par Émilie Lalande, la Compagnie (1)PROMPTU voit le jour lors du concours chorégraphique d’Avignon les HiverÔclites, où la compagnie obtient le Prix du jury.

Émilie Lalande crée ensuite sa première pièce à destination du jeune public : Pierre & le Loup. Suite au succès rencontré, une nouvelle chorégraphie rejoint le répertoire de la compagnie, librement inspirée du film Le Roi et l’Oiseau de Paul Grimault et Jacques Prévert.

Choisis parmi les danseurs du Centre chorégraphique national dirigé par A. Preljocaj, les interprètes ont un très haut niveau dans leur double formation danse classique / danse contemporaine. Ces chorégraphies ont bénéficié du soutien du

Ballet Preljocaj.

 

Pierre & le Loup

Dans la version originale de Serge Prokofiev, il n'y avait pas de narrateur. La musique seule servait de guide à l’imagination. Cependant, nous avons tous en tête l'histoire racontée à l'oral, par une voix, de nombreuses personnalités ayant prêtée la leur pour incarner le narrateur. Dans ma version, j'ai décidé d'écrire un « scénario dansé » qui suit une forme très précise. Le recours à la voix n'a alors plus lieu d'être.

Mon désir était de réaliser une pièce qui émeuve et qui touche à la fois à la fois la sensibilité des enfants et celle des adultes : l’exploration de nos peurs, la fascination pour les animaux sauvages et la découverte par un jeune enfant de sa propre force, son émancipation et son honnêteté.

Émilie Lalande

Peter and the wolf, op 67 est enregistré par Leonard Bernstein à la tête du New York Philharmonic.

 

L’Histoire d’un Roi

Le roi Charles V et III Font-Huit-et-Huit-font-Seize, qui règne en tyran sur le royaume de Tachycardie, est amoureux d’une modeste bergère représentée dans un tableau. Il veut l’épouser.

Mais elle aime et est aimée d’un petit ramoneur, peint aussi dans un tableau. Aidé de l’Oiseau, le malheureux soupirant va tirer la jolie bergère des griffes du roi tout-puissant.

Comment le corps peut exprimer un sentiment d’oppression, de pouvoir, de solitude et à la fois de liberté et d’amour ? C’est à travers ces interrogations physiques et poétiques que j’ai souhaité construire ma version du Roi et l’Oiseau.

Durant la phase d’écriture chorégraphique, je me suis appuyé sur les textes de Jacques Prévert et leurs phrasés, afin de retranscrire au plus juste, à travers le corps des danseurs, la musicalité et l’esprit libertaire qui en ressort.

Émilie Lalande